Debout et libre

Hiver 1979. Nous nous dressons contre la politique industrielle et salariale de la direction et sa volonté de faire régner l’ordre dans les ateliers et bureaux au mépris de la dignité humaine.

Face à ce mouvement massif, elle riposte violemment et chasse sept d’entre nous de l’entreprise. Refusant l’inacceptable, nous nous sommes battus jusqu’à ce que la justice la condamne, en 2009, pour la façon dont elle a organisé, durant des décennies, la discrimination d’une partie de ses salariés. En 2013, l’aéronautique nazairienne fêtera ses quatre-vingt-dix ans. Soyons sûrs qu’on y évoquera davantage les avions construits ici que ceux qui les ont fait naître avec leur sueur et leurs savoir-faire.

C’est pourquoi nous avons pris la plume. Nous l’avons fait autant par devoir de mémoire que par conviction, persuadés que si l’aéronautique nazairienne est devenue nonagénaire, elle le doit avant tout aux salariés qui ont lutté, dès les années 1920-1930, pour assurer sa pérennité.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *